Psychanalyse / Psychothérapie

PSYCHANALYSTE à PARIS 6 , PARIS 15 et ISSY-LES-MOULINEAUX

« Le bonheur, c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles ». Ghandi

« C’est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble ». Montaigne

 

La psychothérapie doit être intégrative, c’est à dire que la méthode thérapeutique sera choisie et adaptée au patient, du “sur mesure”, puisqu’elle doit convenir à la structure psychique personnelle et répondre aux symptômes spécifiques de chacun.

Elle représente donc au besoin la fusion de différentes approches psychothérapiques.

C’est la raison pour laquelle le psychologue clinicien (aussi appelé psychothérapeute dont c’est le synonyme) doit nécessairement être formé au plus grand nombre possible d’outils thérapeutiques divers et variés dont il pourra décider de se servir aux moments opportuns selon les spécificités et les besoins psychiques de chacun. Il apparaît de plus en plus, que l’approche psychanalytique est la base tout-à-fait nécessaire mais parfois non suffisante pour cette pratique clinique.

C’est pourquoi l’adjonction de quelque approche complémentaire s’est avérée parfois utile dans des situations spécifiques pour certaines personnes.

Nota bene : Il est à noter que la légalisation d’un métier de psychothérapeute qui n’est pas passé par le passage obligé des études de psychologue, est une déviance qui ouvre la porte à toutes sortes de pratiques marginales d’apprentis sorciers qui , parce qu’ils apprennent une technique, s’imaginent être des professionnels. Même chose pour ceux qui s’intitulent « coach » (en dehors du coach sportif). C’est comme si, après la découverte de la technique des implants dentaires, on inventait le métier d’ un « implanteur dentaire » qui ne serait pas chirurgien dentiste ! Une technique ne fait pas un métier dans le registre de la santé et de l’humain. Il y a parfois une certaine perversion dans l’utilisation des mots pour leur donner un autre sens que ce qu’ils disent (par exemple également pour les « psychologues scolaires » qui ne sont pas des psychologues mais des instituteurs recyclés !!!). Ce laxisme concernant le métier de psychologue, ne fait à mon avis que refléter le manque de respect ambiant pour le psychisme (dont le spécialiste doit être le psychologue, pour la maladie mentale c’est le psychiatre, et pour l’inconscient c’est le psychanalyste). Ces professionnels doivent se tenir à jour des techniques nouvelles au fur et à mesure de leur apparition comme tout professionnel de santé.